Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

InTheBlob

ce truc est mon blog.. qui l'eut cru!
il contient :
- des trucs et des n'importe-quoi dans la catégorie En Folie,
- des photos et des dessins dans In Plano
- des articles de lecture dans les différents In Folio
- des amusements littéraires dans In Quarto
- des articles sur la musique dans In Octavo
- des recettes de cuisine dans In Douze (parce que midi, c'est l'heure !)
- des articles de cinéma dans In Seize (Neuvième)
- des articles de science et de fiction dans In Dix-Huit (parce que c'est le format suivant)

Voilà, vous êtes prévenus.

Inthepast

1 octobre 2007 1 01 /10 /octobre /2007 17:23
Ce roman se déroule au Japon au 17è Siècle, alors que des guerres féodales se déclenchent régulièrement. Rônins, apprentis guerriers et samouraïs sont en grand nombre. Certains sont sous contrat et vivent richement. D'autres vivent de la charité et de leur réputation. Les apprentis quant à eux vont de temples en école pour apprendre des techniques de combat.

Takezo et son ami d'enfance Matahachi font partie des rares survivants d'un violent combat de l'an 1600 dans la plaine de Sekigahra. Tous deux se font alors soigner par une femme et sa fille.
Tandis que Takezo retourne à son village d'enfance, Matahachi reste chez la femme. Mais pour rentrer Takezo, jeune homme au caractère brutal et virulent, franchit de force un poste frontière, tuant un garde. Il est alors recherché.

Mais il doit quand même accomplir la difficile mission d'expliquer aux parents et à la fiancée de Matahachi (Otsû), pourquoi celui-ci n'est pas revenu. Sa parole de fugitif est mise en doute, il est accusé d'avoir laissé mourir son ami, l'honneur rentrant en jeu, la famille de Matahachi se met elle aussi en tête d'avoir sa peau !

Finalement, Takezo est guidé par un moine qui voit en lui les qualités pour faire un bon samouraï. Il le cache et fait en sorte qu'il trouve ses marques sur la Voie du Sabre. Il lui permet d'apprendre le code de conduite, la rigueur et la discipline inhérents à ce choix de vie. C'est alors que Takezo devient Musashi, le samouraï qui a laissé son nom dans l'Histoire du Japon.

Ce livre est la première étape des aventures de Miyamoto Musashi. Le second tome s'intitule 'La lumière parfaite'. Il retrace donc les étapes de progression de Musashi, de rencontres en rencontres, de combats en combats. Il suit également Ostû, tombée amoureuse de Musashi, et qui a décidé de le retrouver ; Jotarô, un jeune garçon devenu le disciple de Musashi ; ainsi que quelques uns de ses poursuivants et ennemis.
.
La narration est très romancée, avec des envolées lyriques et poétiques face à la beauté de la nature. Des moments de calme absolu contrastent avec des moments de violence verbale ou physique. D'ailleurs, le style reste très froid quand il s'agit de décrire des moments violents. Par exemple, lorsque le sabre valse dans un mouvement furtif et qu'un visage s'en trouve fendu...
Certains personnages sont très attachants par leur étrangeté, d'autres très incomprhesibles par leur acharnement, et d'autres repoussants par leurs actes. D'ailleurs Musashi n'est pas vraiment un modèle dans son comportement du fait de son immaturité et du fait qu'il est imbu de lui même.

Malgré ses presque 900 pages, ce roman se laisse très bien lire. L'écriture reste très asiatique. J'entends par là que je retrouve la même distance, la même froideur, le même détachement dans les mots de l'auteur que j'ai pu en trouver dans d'autres romans asiatiques lus récemment. Elle est en tout cas autrement plus subtile que dans
'La voie du Sabre' de Thomas Day dont j'ai parlé dernièrement.
Pour mener à son terme la comparaison, je dois avouer que la description des combats et les images qu'elle crée dans l'esprit est presque aussi terrible que dans 'La voie du sabre'. Mais peut être par la façon dont le tout s'agence, peut-être dans la manière de raconter... l'impact n'est pas le même. Ou est-ce moi qui m'habitue ? Par ailleurs, là où l'on "baise" à tous va dans 'la Voie du Sabre', ici l'amour est écarté par le personnage comme étant une distraction de sa Voie, et quand il en est question pour d'autres personnages, ça reste suggéré, moins vulgaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by InFolio - dans In Folio Asie
commenter cet article

commentaires

InFolio 04/10/2007 21:29

beaucoup. j'ai acheté la suite. mais jr ne sais pas quand j'auria le temps de le lire.

DonaJuana 03/10/2007 22:32

Je suis contente que tu aies aimé ! :-)